La Fabriqua, réhabilitation d’une ancienne usine par Ricardo Boffil.

J'aime Ne bouge pas J'aime plus
 
0

Un petit tour du côté de l’Europe aujourd’hui, plus précisément en Espagne à Barcelone, avec une très belle réhabilitation, La Fabriqua, signée par l’architecte Ricardo Boffil.

En 1973, Ricardo Bofill découvre une cimenterie désaffectée. Ce complexe industriel avait été construit après la première guerre mondiale. Composé de plus de 30 silos, de galeries souterraines et d’énormes salles de machines., il décide de le transformer et d’y installer  Taller de Arquitectura, son agence pluridisciplinaire regroupant architectes, urbanistes, graphistes et économistes.

Le remodelage a duré deux ans.

la-fabriqua-ricardo-boffil-1282ruedelamaison

L’usine, abandonnée et partiellement en ruines, était un condensé d’éléments surréalistes : des escaliers qui montaient vers nulle part, de puissantes structures en béton armé qui ne supportaient rien, des morceaux de fer suspendus dans l’air, d’immenses espaces vides remplis de magie.

la-fabriqua-ricardo-boffil-1282ruedelamaison

Le processus de transformation a commencé avec la démolition d’une partie de l’ancienne structure.

Une fois les espaces définis, débarrassés du ciment et entourés de nouveaux espaces verts, le processus d’adaptation pouvait se dessiner.

Ricardo Boffil témoigne :

Au fil des années, mon équipe a réussi à réaliser dans le monde entier plusieurs projets de reconversion de bâtiments industriels. Nous abordons la tâche avec beaucoup de respect et de sensibilité pour leur passé industriel et effectuons les transformations sans jamais perdre de vue les critères de performance et de durabilité.

la-fabriqua-ricardo-boffil-1282ruedelamaison

la-fabriqua-ricardo-boffil-1282ruedelamaison-15

Huit silos ont été conservés et  sont devenus des bureaux, un laboratoire de modèles, des archives, une bibliothèque, une salle de projection et un espace gigantesque appelé « La Cathédrale ». Ce dernier est utilisé pour des expositions, concerts et toute une série de fonctions culturelles liées aux activités professionnelles de l’ architecte.

la-fabriqua-ricardo-boffil-1282ruedelamaison

la-fabriqua-ricardo-boffil-1282ruedelamaison

la-fabriqua-ricardo-boffil-1282ruedelamaison

la-fabriqua-ricardo-boffil-1282ruedelamaison

la-fabriqua-ricardo-boffil-1282ruedelamaison

Le complexe se dresse au milieu de jardins d’eucalyptus, de palmiers, d’oliviers et de cyprès. Une mise en scène végétale qui renforce l’exceptionnel et le surréalisme des lieux.

la-fabriqua-ricardo-boffil-1282ruedelamaison-9

la-fabriqua-ricardo-boffil-1282ruedelamaison-

Ce projet témoigne qu’un architecte imaginatif peut adapter n’importe quel espace à une nouvelle fonction, aussi différente soit-elle de l’original.

Une tendance en matière d’architecture qui se confirme et qui a de beaux jours devant elle.

Théâtrale, magique, mariant l’ancien et le contemporain, la Fabriqua nous a ébloui.

 

 

Crédit photos: Ricardo Bofill Atelier d’architecture.

Lia Philippeau

l'auteur

Lia Philippeau

<p>Creative Soul // Fiber Artist // Content creator //</p>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *