La « Black Box » par TakaTina : contraste et décalage

J'aime Ne bouge pas J'aime plus
 
0

Après notre article sur Maison Lagarde où le contraste et décalage noir et blanc prenait toute sa dimension dans la cuisine, nous avons voulu aller plus loin et cela nous a emmenés à Tokyo. C’est dans un quartier résidentiel à l’ouest de la capitale japonaise que les architectes américains, Takaaki et Christina Kawabata, ont été chargés de concevoir cette maison bien singulière.

Le studio américain TakaTina y a créé une résidence familiale aux intérieurs inspirés par le blanc qui figurait dans l’ancien loft des propriétaires à Brooklyn et un extérieur intégralement noir. La maison de 1140 pc est composée de deux volumes décalés qui visent à contraster avec l’architecture avoisinante.

La résidence s’appelle Black Box et on comprend vite pourquoi. Son revêtement métallique ondulé, un matériau qui est le plus souvent associé aux bâtiments industriels, y est pour beaucoup. Son uniformité crée une structure simple qui répond à la fois au budget du client et à son amour pour l’esthétique mécanique.

black-box-takatina-architecture-houses-residential-japan-tokyo_dezeen_2364_col_1

« Inspiré par l’art minimaliste de Carl Andre, le volume de la résidence crée une composition géométrique pour organiser un premier étage public, un deuxième étage privé, un jardin et une place de parking », ont-ils ajouté. La maison se compose d’un salon et salle à manger, trois chambres et une salle de bains, toutes dotées d’un style épuré.

Au rez-de-chaussée, le côté loft est créé par le haut plafond et son plan ouvert, ainsi que par un cadre en bois noir et un escalier flottant. Les murs blancs sont destinés à attirer l’attention sur la collection de mobilier du client, qui comprend des classiques dont les chaises par Charles Eames.

black-box-takatina-architecture-houses-residential-japan-tokyo_dezeen_2364_col_13

Au deuxième étage, le sol est recouvert de noyer. Le plafond de hauteur modeste crée une atmosphère plus conviviale et confortable. Il y a aussi un espace bureau dont le mobilier, fait sur mesure, y trouve parfaitement sa place devant une grande fenêtre donnant sur la montagne.

black-box-takatina-architecture-houses-residential-japan-tokyo_dezeen_2364_col_18

Après ce tour des lieux, on peut sans doute mieux comprendre pourquoi ce projet suscite des réactions variées. Certains lui reprochent de ne pas respecter l’environnement dans lequel il a été bâti, d’autres, son manque de fenestration sur la façade avant et d’originalité à l’intérieur. Et vous, qu’en pensez-vous?

Save

Save

Anne Bernat

l'auteur

Anne Bernat

Épicurienne et curieuse de nature, Anne se nourrit du contact avec les autres. Elle est une fervente croyante que dans la vie, tout est parfait. Il suffit juste de marcher les yeux ouverts et de s’émerveiller même (et surtout) des choses les plus simples. Car simplicité rime avec authenticité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *